03/03/2005

Ecrire l'histoire d'une photo

Tout commença par une journée banale, le lundi 10 janvier 2005.  Comme toujours je me rends au travail en métro que je prends à la station Simonis.  J’ai oublié de me présenter : je m’appelle Lena, j’ai 24 ans et je travaille dans un magasin de vêtements de haute couture à l’avenue Louise.  Il y a beaucoup de monde mais j’ai l’impression qu’il y en a plus que d’habitude, peut-être parce que c’est la rentrée des classes !  Je me fais bousculer par un homme, il ne s’excuse pas, il est pressé, il a des cernes autour des yeux, sûrement dus au fait qu’il dort peu.  Je prends les escalators, ensuite j’attends.  Autour de moi, je vois une fillette apparemment contente de rentrer à l’école, un groupe de quatre filles qui ne parlent que de mode.  Je revois l’homme qui m’avait bousculée, il est stressé, il regarde sa montre toutes les minutes. Le métro est enfin arrivé, je monte mais ne trouve aucune place pour m’asseoir ; la sonnerie qui annonce la fermeture des portes retentit et soudain je vois un jeune garçon qui doit avoir entre 16 et 18 ans sortir à toute vitesse en arrachant le sac à main d’une vieille dame, elle tombe mais heureusement n’a rien. Le malfrat a réussi à s’enfuir, juste avant la fermeture des portes, malgré l’intervention d’un homme, bien charmant à vrai dire. Il a des cheveux blonds assez rebelles, des yeux bleus que j’ai remarqués dès que j’ai croisé son regard. Ce n’est pas la première fois que je le vois car il descend à la même station que moi. J’aide la vieille dame à se relever, elle est juste sous le choc. L’homme est debout en face de moi, j’essaye de capter son regard. Enfin il me regarde, je le regarde dans les yeux.  Soudain le métro s’arrête et fait rentrer une foule de gens, maintenant il est loin de moi avec toutes les personnes qui sont rentrées.  Le métro doit s’arrêter encore à cinq stations avant d’arriver à la station avenue Louise.  Beaucoup de gens rentrent et sortent du métro.  Désormais je ne vois plus que le haut de sa tête.  Le trajet me semble durer une éternité.  Je viens de me rendre compte que j’ai oublié une lettre que je devais aller poster. Je suis enfin arrivée à destination. Je le vois sortir, il se dirige vers les escalators, il se tourne, on dirait qu’il cherche quelque chose. Puis ses yeux s’arrêtent sur moi, et il se retourne.  Est-ce moi qu’il cherchait ?  Je l’espère !  Soudain j’aperçois un flash, je me retourne et je vois un photographe.  Il est muni d’un appareil photo de professionnel. Une passante lui demande pourquoi il a pris cette photo et il lui répond que c’est pour un article qui paraîtra la semaine prochaine, sur les picpockets et les vols dans le métro.
 
-Layla, 4è A- d'après la photo La foule dans le métro, Dolorès Marat

21:42 Écrit par trace | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

magnifique!!! C'est trop mignon Laylaaaaaa!!! Alala c'est tout chou comment ils se rengardent!!

>>> bien vu pour les quatres filles qui parlent de mode ^^
J'ai mangé une pomme mdr

Écrit par : Harmony | 07/03/2005

Les commentaires sont fermés.