09/03/2006

Texte écrit à partir de "L'enlèvement d'Europe", Rubens

 

Je me représente comme un taureau, fort, beau, travailleur.  Mais toi qui m’aimais, tu ne voulais pas me quitter.  Pourtant je t’ai déjà trompée plusieurs fois mais tu n’y prêtes pas attention.  Je peins nos enfants comme des anges.  Ce sont les plus beaux enfants du monde.  Ils veulent t’aider mais tu ne les écoutes pas. Laisse-moi partir, je t’en prie.  Tu as même gardé le foulard rouge que je t’avais donné lors de notre première rencontre.  De toute façon je vais fuir donc écoute-moi.  Je t’ai séduite car tu es très belle mais je n’ai plus de sentiments pour toi.  Voilà à quoi ressemble ma vie, à ce tableau.  Celui que je peins avec amour en mémoire de toi.  Est-ce que ma vie se résume à un tableau ?

[Benoît B, 4è E]

20:10 Écrit par trace | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.